En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Bienvenue à Saint Gervais

vide.jpg

La porte de la vallée de la Cèze vous est ouverte

Saint Gervais est un village au passé lourd de 5000 ans d'histoire (région principalement viticole)

Le premier bâtiment commun à tous les habitants du village par l'ancienneté a été et est encore son église.
Cet édifice qui existe depuis le 9em siècle (selon l'abbé-historien BERAUD sur l'observation de quelques fondations) a subi de nombreuses extensions.
Il est le résultat du labeur, de sacrifices consentis par les générations précédentes.
Avant que la mairie possède ses propres locaux, les délibérations pour ce qui avait trait à la vie de la commune se tenaient à l'entrée de l'église.
La mairie de saint Gervais a eu l'heureuse initiative d'illuminer extérieurement ce bâtiment durant la nuit.
Ce qui ne manque pas d'effet depuis la nouvelle route et chacun se plaît à le reconnaître. 
L'intérieur de ce lieu possède un tableau qui mérite votre attention.
Depuis 1871,une peinture orne l'église:

Il s'agit d'une grande toile, d'une surface de 10.5 m2, réalisée par Jacques WAGREZ,une copie du 19em siècle d'après RUBENS.

Présence en façade sud de l'église, d'un " cippe " ainsi que d'une très belle frise de marbre blanc
qui ont été exhumé dans le cimetière puis encastrés dans le mur.
L'inscription: "Aux Dieux Manes de Marc Julien Vinicius, de la tribu Voltinia" témoigne de l'occupation Romaine

                                                (tribu des "Voltinis")

L'église paroissiale possède des reliques de St-Firmin et St-Victor (martyrs de Rome)

Une fontaine de 1767 alimente un lavoir avec les eaux des sources de la Grand Font

Une maison forte du XIIIe qui devint château en 1607

Au Moyen-Age, St-Gervais, s'est créé, en rond, autour de son église (dont les fondations sont du 11e siècle, voire du 9e) et de sa maison forte du 13e siècle qui devint un château en 1607.

Une ancienne poudrière et des casernes rappellent ce passé où les habitants eux-mêmes devaient assurer leur sécurité

Les troupes royales ont fait étape dans la commune                        

Plusieurs villas et fabriques romaines ont laissé de beaux vestiges dans la plaine

Des tombes sarrasines et wisigothiques évoquent d'anciennes migrations

Avant les Romains, se propage à Saint Gervais, l'usage de l'alphabet, la culture de la vigne et de l'olivier
Les Romains multiplient les cultures de céréales, vigne et olivier.

                                    QUAND LES ROMAINS PRODUISAIENT DU VIN

titrelogo.png

passifous.gif

La vallée de la Tave régale depuis plusieurs années le Cœur des archéologues et des bénévoles passionnés qui leurs prêtent main forte chaque été.
De leurs découvertes, on a acquis la certitude que de nombreuses villas tournées vers la production viticole, peuplaient la vallée.
Des fermes apparemment modestes puisque les fouilles réalisées Jusqu’à aujourd'hui n'ont jamais révélé la présence d'éléments de Mosaïques ou attestées d'une architecture luxueuse.

Ainsi entre le 1er et le 2em siècle de notre ère, on produisait déjà allégrement du vin dans la vallée.
Les Gallo-Romains avaient en effet introduit une certaine standardisation dans leur production et exportaient leur précieux nectar via le Rhône ou parla voie Romaine en direction de Nîmes.
Le vin était stocké dans des amphores (l'équivalent du Cubitainer pour nous) ou des dolia de grandes jarres qui pouvaient contenir Jusqu’à 1200 lires.

Mais la crise vinaire du 2em siècle qui frappa tout le sud de la Gaulle mis pour beaucoup un terme 
à ce commerce florissant.
Des morceaux d'amphores découverts dans la vallée
Une route venant de l'Ardoise se dirige vers saint Gervais et Barjac.
 (Passage subsistant au sud de la route)
Un sarcophage gallo-romain a été trouvé sous l'église.                    
Un fragment en est encastré dans le mur de l'ancien prieuré.
De 1382 à 1384,l' excès des impôts provoque une rébellion,
           " le "TUCHINAT DE BAGNOLS ".                  
Les Tuchins organisent une révolte à Pont saint Esprit                      .
Dans leurs rangs on remarque MAÏSTRE et VENET de saint Gervais.
Maîtres du château d'AIGUIEZE,les tuchins se partagent le butin.
MAÏSTRE de saint Gervais, logea chez lui de grandes quantités de blé.                   
Le seigneur GAUDONET use de sanglantes représailles contre les tuchins.
Les gens d'armes incendient l'église de saint Gervais, plusieurs maisons et 
détruisent complétement le village.
Jean MAÏSTRE a les oreilles arrachées par les bourreaux.               
Le tuchinat se termine en 1834.
Au moyen âge ,les cerfs et les sangliers vivent en liberté dans nos bois.
Les Chartreux de Valbonne cultivaient certaines terres de saint Gervais                 .
Dés 1522,il y a des luthériens dans la région.                        
CONDE ferme l'église catholique de BAGNOLS. La ville est donnée au roi de Navarre.
En 1624 à saint Gervais, les protestants sont assez rares. Ils jouaient aux cartes sur l'autel de l'église.
En 1629 on signale 7 à 800 soldats royaux venus coucher à saint Gervais.
La paix d' Ales est signée.
Bagnols acquise à Montmorency se rebelle contre le roi Louis 13 et Richelieu.
Elle est vaincue et capitule.
Au 18em siècle la guerre civile des camisards éclate.
Le pays est ravagé.

 Crues de la Cèze
Toujours selon l'abbé BERAUD et les archives, les crues de la Cèze 
ne datent pas d'aujourd'hui.
Le pont de Bagnols a été maintes fois malmené par ces crues qui ont causée bien des dégâts au pont et à la ville de Bagnols sur Cèze.
L'histoire mentionne les dates de 1308,1590 et 1664.
Des taxes de péage avaient même été instaurées pour payer la reconstruction du pont.
Travaux qui ont duré de 1315 à 1333.
Même si le pont de l'époque n'était pas ce qu'il est  de nos jours.
            (j'en déduits que les effets de serre n'ont rien à voir dans cette histoire.)             

Cette modeste présentation ne prétend pas rivaliser avec les nombreux ouvrages écrits sur le sujet.
Ce n'est que copie de textes trouvés sur le net afin d'inciter le visiteur à en savoir plus.

hom61.gif